J'ai intégré une TEAM "entreprendre au féminin"

Mis à jour : 21 mai 2019


J'ai préparé une Journée le 8 mars 2018 dernier - pendant la Journée des droits de la femme- avec la Team " entreprendre au féminin " de la BGE d'Angers.



Pour ce faire, nous avons réuni, pendant une demi journée, des entrepreneurs pour étendre notre réseau. En introduction à cette journée, l'ensemble de la TEAM a participé à l'élaboration d'un texte d'ouverture de cette journée, avec l'aide rédactionnelle de Relais Admin.

Je vous invite à lire ce texte RICHE, jusqu'au bout !

En préparant cet événement, la Team s’est penchée sur le bienfondé de se réunir à cette date du 8 mars, sur le sens que nous voulions donner à notre démarche, et sur la signification qu’a pour nous cette journée symbolique.


Face à nos esprits bouillonnants, il s’avère presque plus simple pour comprendre nos différents points de vue de dire, plutôt que ce qu’elle est, ce que la journée du 8 mars n’est pas !


Tout d’abord, point fondamental, la journée du 8 mars n’est pas la journée de la femme. Le 8 mars ce n’est pas la journée des culottes à moitié prix et des bouquets de fleurs au rabais. Le 8 mars c’est la journée internationale des droits de la femme. On oublie souvent cette nuance qui lui donne pourtant toute sa force. Il ne s’agit donc pas aujourd’hui de dire « nous sommes des femmes » - vous l’aurez constaté j’espère ! - mais bien davantage de dire « des femmes se sont battues pour avoir les droits que nous avons et nous nous battrons, sans renoncer, pour que cette démarche se poursuive et qu’elle bénéficie aux générations futures ». Ces revendications, nous les menons en ayant bien conscience du fait qu’ailleurs, dans le monde, des femmes n’ont pas de droits, ou alors très peu. Il s’agit donc bien de la célébration d’un combat, mais d’un combat pour les femmes et non contre les autres.


En effet, le 8 mars n’est pas non plus une lutte sans merci contre les hommes. C’est la raison pour laquelle nous avons tenu particulièrement à vous inviter aujourd’hui messieurs. En effet, il ressort de nos discussions la volonté manifeste, un peu en contre-courant de la mouvance actuelle, de favoriser la complémentarité hommes-femmes, la richesse qui émane des forces présentes en chacun et chacune d’entre nous, forces à la fois féminines et masculines, sans pour autant nier nos individualités, et nos spécificités. Il s’agit donc bien de parvenir à trouver un équilibre et non d’établir un rapport de force, ou une dualité peu fertile. Vous êtes donc plus que les bienvenus messieurs et pouvez reprendre un café !

Enfin, la journée internationale des droits de la femme, ce n’est pas simplement une journée qui célèbre le passé mais bien un événement qui nous invite à regarder vers l’avenir. Riches du patrimoine laissé par les femmes qui ont œuvré avant nous pour les droits acquis et les réalisations passées, nous sommes également fières de faire-valoir notre besoin perpétuel d’indépendance, de faire partie des acteurs qui préparent l’avenir, de cheminer notamment auprès des hommes à tout échelon (local, national, international) et dans tous les domaines (professionnels, économiques, politiques, culturels…) ; fières aussi d’œuvrer pour la complémentarité des hommes et des femmes et de participer activement et pacifiquement à la bonne marche du monde car si cela paraît aujourd’hui légitime et évident, on le répète, cela n’a pas toujours été le cas et ce n’est pas le cas partout. Bonne nouvelle : cette fierté que nous revendiquons le 8 mars, nous habite également le 9, le 10, et les jours suivants ! Je vous invite à rester en contact pour vérifier !


Finalement, vous l’aurez compris, au travers de 9 visions particulières émanant des membres de la Team, il apparaît clairement que le 8 mars n’est pas selon nous une journée de grève contre les inégalités, mais bien une journée militante et constructive, pour l’épanouissement social, professionnel, et humain, des femmes et a fortiori de chaque individu. Professionnellement, comme l’homme, la femme a besoin de trouver, et parfois de créer, sa place. Pour ce faire, nous avons fait le choix d’être indépendantes et notre démarche de création d’entreprises illustre parfaitement la nécessité de parfois devoir se battre et se démener pour parvenir à accéder à de nouvelles libertés. En cela, vous présenter nos activités et nos parcours en cette journée du 8 mars illustre notre volonté d’agir, en tant que femmes, dans le monde, de façon collaborative et proactive, tout en n’ayant fondamentalement aucun grief contre les culottes à moitié prix !

© 2020 créé par Do Beth 

Crédit photo Elisa Baron, WIX, Do

Mentions légales et RGPD

Retrouvez moi sur les réseaux

Contactez moi également par mail, pour des informations, témoignages ...

Vous me trouverez :

Cabinet à Saint mathurin sur Loire 

A votre domicile : Je m'adapte à votre situation et me déplace dès que nécessaire pour vous permettre de vous reposer.

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Pinterest - Black Circle