L'hypertension artérielle : généralités et allaitement maternel


L’hypertension artérielle est une pathologie cardiovasculaire fréquente : en France, un adulte sur 3 serait touché.

Chaque année dans le monde, 10 millions de décès sont attribuables à l’hypertension artérielle.


Qu’est-ce que l’hypertension artérielle ?


Le cœur fonctionne comme une pompe qui propulse le sang au travers de l’organisme. L’hypertension artérielle est le reflet d’une pression trop importante exercée par le sang sur la paroi des artères. (1)


La tension artérielle est indiquée par deux chiffres.

  • Le premier chiffre (qui indique la tension systolique) correspond à la pression dans les artères lorsque le cœur se contracte ou bat.

  • Le deuxième chiffre (qui indique la tension diastolique) correspond à la pression dans les artères au moment du relâchement du cœur.

On considère qu’une personne souffre d’hypertension lorsque l’on constate à deux reprises, et pas le même jour, une tension artérielle systolique supérieure ou égale à 140 mmHg et/ou une tension artérielle diastolique supérieure ou égale à 90 mmHg.



Quel est le problème avec l’hypertension artérielle ?


On dit de l’hypertension qu’elle tue en silence. En effet, la plupart des personnes qui en souffrent l’ignorent car elle ne s’accompagne pas toujours de symptômes ou de signes avant-coureurs. Par conséquent, il est essentiel de faire mesurer sa tension artérielle régulièrement. (2)


L’hypertension peut entraîner de nombreuses complications et notamment de graves lésions cardiaques. Elle peut provoquer un durcissement des artères diminuant le flux sanguin et l’apport d’oxygène au cœur. L’hypertension et la réduction du flux sanguin peuvent entraîner :

  • Des douleurs thoraciques (angine de poitrine ou angor).

  • Un infarctus du myocarde, qui se produit lorsque la circulation sanguine vers le cœur est interrompue et que les cellules du muscle cardiaque se nécrosent par manque d’oxygène. Plus l’interruption est longue, plus les lésions cardiaques seront importantes.

  • Une insuffisance cardiaque, qui survient lorsque le cœur n’est plus en mesure de pomper suffisamment de sang et d’oxygène à destination des organes vitaux.

  • Un trouble du rythme cardiaque, qui peut conduire à une mort subite.

L’hypertension peut également provoquer l’éclatement ou l’obstruction d’une artère qui irrigue le cerveau et l’alimente en oxygène, et entraîner un accident vasculaire cérébral.

De plus, l’hypertension peut entraîner des lésions et une insuffisance rénales.


Si vous présentez un problème HTA, je vous conseille fortement d'en discuter avec votre médecine généraliste, qui vous adressera s"il y a lieu de vous adresser à un cardiologue.


Les autres cas sont appelés « hypertensions secondaires ». Elles sont la conséquence d’une pathologie sous-jacente (problème des reins ou des glandes surrénales, apnées du sommeil…).

Enfin, on peut également mentionner l’hypertension dite « gravidique », rencontrée spécifiquement chez la femme enceinte et qui représente une complication possible de la grossesse.



Quels sont les facteurs de protection de l’hypertension artérielle (HTA) ?


Les mesures hygiéno-diététiques sont essentielles à la prise en charge.


Mesures préventives

  • Réduire l’apport en sel (à moins de 5 g par jour) ;

  • manger plus de fruits et de légumes ;

  • avoir une activité physique régulière ;

  • éviter de consommer du tabac ;

  • consommer moins d’alcool ;

  • limiter la consommation d’aliments riches en graisses saturées ;

  • éliminer/réduire les acides gras trans de l’alimentation.

Prise en charge

  • Réduire et gérer le stress ;

  • faire mesurer régulièrement sa tension artérielle (vous pouvez loué un tensiomètre en pharmacie ou même en acheter un) ;

  • traiter l’hypertension (voir avec un médecin) ;

  • prendre en charge les autres maladies (surtout s'il y a des hypertensions secondaires ou une grossesse en cours).


L'allaitement maternel, facteur de protection de l'hypertension ?




Les bénéfices de l’allaitement maternel pour les femmes qui le pratiquent, ne concernent pas seulement des pathologies rares, bien que graves, tels que les cancers du sein ou de l’ovaire, mais aussi des pathologies chroniques, beaucoup plus fréquentes, telles que les maladies cardio-vasculaires, l’hypertension, le diabète, ou encore l’endométriose, et l’allaitement peut changer de façon déterminante la trajectoire de santé d’une femme pour tout le restant de sa vie.(3)


« The Lancet » le 10 février 2001 a publier un commentaire de Susan B Roberts. Elle dit que le régime alimentaire des premiers jours de la vie peut augmenter de façon appréciable la tension. Par rapport à des enfants qui avaient reçu des laits industriels, la pression artérielle moyenne de ceux qui avaient été nourris au lait maternel s'est révélée inférieure de plusieurs dizaines de millimètres de mercure. Et cela entre les âges de 13 et 16 ans. Ce travail, basé sur 926 enfants nés avant terme et donc suivis avec une attention toute particulière, relance l'intérêt pour l'allaitement maternel et ses avantages à long terme. (4)


Les causes sous-jacentes de l'hypertension artérielle sont largement reconnues comme étant multifactorielles, mais comprennent la consommation d'un régime alimentaire de style occidental riche en sodium et pauvre en calcium et en potassium. L'étude rapportée par Atul Singhal et ses collègues dans le Lancet d'aujourd'hui a montré que la consommation de lait industriel au lieu de lait humain pendant la petite enfance augmente également la pression artérielle diastolique et moyenne plus tard dans la vie.



La pression artérielle n'est qu'un des facteurs influençant les maladies cardiovasculaires (MCV), et des informations sont nécessaires sur l'effet à long terme des préparations pour nourrissons sur d'autres facteurs de risque connus, tels que les lipides sanguins et la graisse corporelle.


En 2015, l'étude "Allaitement et hypertension et diabète maternels : une étude transversale basée sur la population" a été publiée. Cette étude, sur 9 128 femmes, visait à évaluer l'association entre l'allaitement et l'hypertension et le diabète maternels à Pékin, en Chine. Les conclusions de cette étude ont montré que les mères chinoises qui n'allaitaient pas étaient plus susceptibles de développer une hypertension et un diabète plus tard dans la vie. (5)


En 2018, l'American Journal of Hypertension a publié une étude qui visait à déterminer si l'allaitement lui-même influençait l'hypertension maternelle et si le degré d'obésité ou de sensibilité à l'insuline contribuerait à la relation entre l'allaitement et l'hypertension chez les femmes ménopausées.

La conclusion site qu'un plus grand nombre d'enfants allaités et une durée d'allaitement plus longue étaient associés à un risque plus faible d'hypertension chez les femmes ménopausées, et le degré d'obésité et de résistance à l'insuline modérait l'association allaitement-hypertension. (6)


Ce qu'il faut retenir


L'Organisation mondiale de la santé et l'American Academy of Pediatrics recommandent généralement l'allaitement maternel exclusif pendant six mois, avec un allaitement partiel continu après l'introduction d'aliments complémentaires. (7)


Chez les mères présentant une maladie chronique, qu’il s’agisse (...) d’une hypertension artérielle, ce n’est pas la maladie qui peut être un éventuel obstacle à l’allaitement et il n’y a d’ailleurs aucune donnée validée indiquant que dans ces situations la lactation ne peut pas s’établir normalement ou que l’allaitement peut constituer un danger pour la mère ou pour l’enfant. (8)



(1) L'hypertension, WHO : https://urlz.fr/icPu

(2) L'hypertension artérielle, Fédération Française de Cardiologie : https://urlz.fr/icPv

(3) Allaitement maternel et hypertension de la mère, Information pour l'allaitement - Information Pour l'Allaitement maternel (IPA) : https://urlz.fr/icPy

(4) Prévention de l'hypertension à l'âge adulte par l'allaitement ? The Lancet : https://urlz.fr/icPB

(5) Allaitement et hypertension et diabète maternels : une étude transversale basée sur la population : PubMed : https://urlz.fr/icPN

(6) Allaitement et hypertension maternelle, American Journal of Hypertension : https://urlz.fr/icPQ

(7) L'allaitement maternel et l'utilisation du lait humain , PubMed : https://urlz.fr/icQg

(8) Allaitement Maternel, Mise en oeuvre et poursuite dans les 6 premiers mois de la vie de l'enfant, ANAES : https://urlz.fr/icQc



Renseignements supplémentaires :


Hypertenseurs et allaitement, Le Centre de Références des Agents Tératogènes :

https://lecrat.fr/spip.php?page=article&id_article=895


Santé des mères et allaitement maternel : nouvelles évidences, Co-Naître :

https://www.co-naitre.net/actualites/sante-meres-allaitement-maternel-nouvelles-evidences/




6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout