Offrir ou acheter une écharpe de portage? Oui, mais laquelle ?


Si le portage pour les bébés est de plus en plus répandu (ce qui est une bonne chose), je rencontre des personnes (en ateliers et dans la rue) qui ne connaissent pas les critères de sécurité du portage.

Exemples :



Attention, toutes les écharpes ne se valent pas !

On en trouve de plus en plus dans le commerce, mais les "bonnes" écharpes sont malheureusement encore trop peu répandues dans les boutiques de puéricultures.

L'écharpe dites physiologique, pour les fabricants, n’est pas le seul gage de qualité.


Ce que je conseille :


Afin d'assurer un portage confortable et respectueux, une bonne écharpe doit remplir plusieurs critères :

  • Confortable ;

  • le prix, en moyenne entre 50 et 100 € pour de bonnes entrée de gamme ;

  • choisir une écharpe avec des colorants non dangereux (label « confidences in textiles » ou OKO-TEX 100) ;

  • le choix du tissus : au mieux, sergé croisé ou sergé diamant parce qu’ils présentent une solidité et une régularité dans la tension des fils (car offre la possibilité de tension et de serrage "zone par zone") ;

  • en second choix une « jacquard » en sergé tissé, mais celle ne présente pas la même régularité. Elle est tissée avec des motifs à l’intérieur du tissu, ce qui casse la tension des fils ;

  • Les écharpes n'ont pas l'obligation de fait 5 m, puisqu’avec un tissu de qualité une seule poche suffit.


Comme décrit plus haut, on choisi de préférence un tissu offrant une solidité et une régularité dans la tension des fils. En respectant les règles du portage, le bébé sera moulé de manière uniforme.

https://www.afpb.fr/portage-et-securite


D'autres choix :


D’ailleurs, ce n’est pas ce que l’on retrouve dans les autres tissus. Les écharpes non sergé croisé, dont le tissu est plus élastique peuvent être :

  • Le sergé droit (toile indienne, sergé droit), dont la répartition des tensions est impossible ;

  • Ou bien tricoté (polaire, jersey), où le serrage se fait de façon uniforme mais plaqué contre le porteur, au lieu de mouler le bébé.

En général, ce type d’écharpe nécessite d’adapter l’installation, par exemple en utilisant plusieurs épaisseurs de tissus pour compenser. De plus il faut au minimum deux ou trois épaisseurs de tissus car la matière est trop élastique. Le porteur le sent tout de suite à la première installation.


En plus de plaquer le bébé, celui-ci peut-être aussi ballotté dans l’écharpe, surtout si l'installation n'est pas soignée. L’effet rebond peut provoquer des micro-traumatismes au niveau des disques vertébraux ou même à la charnière occipito-cervicale. Les deux ou trois épaisseurs permettent de limiter les impacts mais pas être totalement sécuritaire à long terme.


C’est l’âge du bébé et la durée du portage qui permettra de choisir au mieux. Un bébé qui se tient déjà assis aura une meilleure musculature pour contenir les chocs.


Le mieux est de devenir tester en atelier les types d’écharpes, même les « jersey », pour se faire un avis sur la position et le serrage à avoir.

D'ailleurs, je conseille de venir en atelier pour tester les différents portages avant d'acheter SON type d'écharpe.




57 vues

© 2020 créé par Do Beth 

Crédit photo Elisa Baron, WIX, Do

Mentions légales et RGPD

Retrouvez moi sur les réseaux

Contactez moi également par mail, pour des informations, témoignages ...

Vous me trouverez :

Cabinet à Saint Mathurin sur Loire 

A votre domicile : Je m'adapte à votre situation et me déplace dès que nécessaire pour vous permettre de vous reposer.

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Pinterest - Black Circle